Contrôle de gestion

IFRS

Visa IFRS

contacter
Imprimer cette page
Retour

XBRL, l’avenir de la communication financière ?

  • Maintenant que les états financiers des sociétés européennes cotées sont publiés en normes IFRS, va-t-on enfin pouvoir comparer les états financiers ? Pas si sûr.

    Tout d’abord, la première application du référentiel, selon le principe du « ni-ni » (ni obligation, ni interdiction de retraiter le passé) ne garantit pas la comparabilité à l’ouverture. Comme toutes les études consacrées au sujet l’ont montré, celle de FinHarmony la première, les états financiers d’ouverture en IFRS sont très divers. La comparabilité ne va s’installer que progressivement.

    Mais surtout, même une fois les états financiers rendus comparables, il restera des différences de forme : la langue et l’ordre de présentation resteront un obstacle. Pire : pour élaborer des tableaux comparatifs, il faudra encore saisir l’information à la main, à moins d’être abonné à un service spécialisé payant. Trouver un moyen de rendre toute cette information financière plus fluide et comparable reste donc très intéressant. Si elle était exploitable par l’informatique, grâce à un langage commun, la comparaison deviendrait aisée. C’est la promesse d’XBRL.

    Après avoir homogénéisé le fond de l’information financière par les IFRS, l’IASB promeut l’harmonisation de sa forme par XBRL. Ce numéro vous aide à faire le point sur cette prochaine grande étape.

    Bonne lecture !

    Documents joints